Bad girls

Gris et pluie avec éclaircies. Vendredi à l’atelier avec C et AL. Pizza. retour vers 19h

Acheté le Pinocchio de Agamben et deux livres d’un historien que je ne connaissais pas .

Offert La peinture à Dora ( dans l’édition affreuse mais c’est à présent la seule )

Ruffin Je vous écris du fond de la Somme. J’avais été intéressée par ce qu’il disait à la radio. Là, c’est sans intérêt.

A propos de radio, suis agacée par le nouveau  » concept » de Bienvenue au club. Pfff qu’est ce que je m’en fiche de savoir ce que le lecteur du coin pense d’un livre ou d’un autre. Je trouve cela racoleur et démagogique

Le cannibale ( enquête sur une lecture antique ) Joli livre dans la collection DITS de INHA. D’autres encore. Je cherche . Un texte portugais d’un missionnaire. Il s’agit de poissons… Heu…

Parlé avec LBD’O. Elle m’invite à Sciences PO en Février pour parler de la guerre.

Théâtre Jeudi, invitée par SB qui est à peu près la seule personne à me demander des nouvelles depuis la disparition de R.

Hier j’ai filmé BB qui était dingue. Il dit au téléphone ( à personne je pense … ) qu’il connait Depardieu et Enrico Macias. Envoyé le texte pour Pasolini. Doit en écrire un à propos de Comment j’ai inventé Molinier.

Me suis replongée dans la période Mont-Dore ( suite à la demande ):

C’est assez simple. La crise d’asthme a comme effet une sensation d’étouffement très angoissante. La respiration est saccadée, s’accompagne d’une petite toux, et on n’arrive plus ni à inspirer à fond, ni expirer à fond. Dans les périodes de crise ( divers raisons: allergies aux animaux, poussière, “odeur de vieux” – maisons de vacances par exemple fermées toute l’année et humides) moisissures, parfums, colles, moquette- très courante dans les années 70- et autres allergies qu’on n’arrive pas forcément à détecter. Il existe aussi des causes psychosomatiques. ( angoisse, rapport à la mère…) 

De ce fait impossible de faire du sport, de courir, de marcher en montagne. Alors que c’est exactement ce qu’il faudrait faire pour ouvrir la cage thoracique. On est essoufflé sans rien faire. On doit dormir assis. C’est angoissant pour soi même bien sûr mais aussi pour l’entourage -souvent la mère réveillée la nuit et qui cherche des solutions apaisantes et rassurantes. S’endormir est une vraie libération. La respiration “siffle”. Dans ces cas-là le vrai ami c’était la cortisone. Et les spray ( alupen à l’époque) puis Ventoline toujours utilisée. Sainte Ventoline!!!!

Je ne sais plus trop combien de temps cela durait, grosso modo l’asthme a régressé à l’adolescence,  Quelquefois plusieurs jours et obligée de rester au lit. 

Les cures je crois ne faisaient pas de mal. Mais dire qu’elles étaient efficaces… aucune idée. 

Est-ce que les traitements étaient douloureux? Vous parlez des douches, avec des jets très forts… Est-ce que vous vous souvenez des gaz que vous deviez inhaler, le gout de l’eau que vous deviez boire, saviez vous à quoi servait les « pipettes » que certains enfants ont dessiné ?

J’ai le souvenir ( je n’y suis jamais retournée) du MONT-DORE comme ville assez triste et grise. Je me souviens du brouillard qu’il y avait parfois. J’étais contente de ne pas être « en colonie « quand je voyais passer les groupes d’enfants. J’ai le souvenir d’une location dans le centre. Une architecture 19 eme. Ou un hôtel ( le Sancy?.. non) transformé en pension ou en locations? Je retrouve le nom de Sarciron. Il me semble que c’était cela ( un ancien palace ) fermé en 1957. J’ai le souvenir d’une location moche avec un coin cuisine séparé par un rideau 😧. J’ai le souvenir d’une déception quand nous sommes arrivées avec ma mère et ma sœur? Ma tante et ma soeur plutôt.-

RV avec le notaire Mercredi. Préparer le RV téléphonique de Lundi.

NOTE

musée Benoît-De-Puydt

Les Tableaux Fantômes : une histoire singulière

De 1881 à 1912 le conservateur du musée Édouard Swynghedauw réalise une description détaillée et poétique de l’ensemble des collections, comprenant l’important legs de Louis-Henri Hans. Après la destruction de 1918 il ne reste que cinq peintures et un bénitier sur les 81 œuvres de cette donation.

Dans les années 1990 le conservateur Laurent Guillaut retrouve les descriptions des œuvres disparues et les imprime au format de leur taille d’origine pour les présenter dans le musée. La concrétisation de leur absence fait alors naître le concept de Tableaux Fantômes, et cette présentation de notices d’œuvres présentées comme des tableaux dans le parcours permanent est inédit au musée Benoît-De-Puydt.

Rien de rare

Martin Creed

Je ne sais pas ce que raconte en anglais Martin Creed mais ce que je vois me fait rire.

Dans un autre genre!!! j’étais subjuguée de voir des images du Puy du Fou. Je n’aime pas Philippe de Villiers et l’entendre est un supplice, mais il faut dire qu’il est bien cinglé d’avoir réussi son entreprise colossale. Le Colisée, les vols d’oiseaux, les courses de char. Comme on dit, « ils en ont pour leur argent  » Ca ne m’intéresse que techniquement à vrai dire mais c’est quand même hallucinant. Robert Hossein à côté semble un café théâtre!!!! Je repense / J’en ai déjà parlé/ au film, qui met en scène un son et lumière si minimal et si beau, zut c’est Franju ( là c’est autre chose !!! )… Je crois. Un chateau, un crime… Oui. Plein feux sur l’assassin.

Pleins feux sur l’assassin

Il y a eu le 9 Novembre, anniversaire de la Nuit de Cristal.

1-11 atelier

2-11 Beaux arts + Jonathan

3-11 Reunion BA / Rosa Bonheur

4-11 Atelier / Ciné/ Lili et Eric

5-11 Atelier/ Manufacture des abbesses

6-11 Atelier

7-11 lou / Atelier

8-11 BA / SEVRES

9-11 atelier

10-11 BA acquisitions

11-11 atelier ( à vélo )

12-11 Paris/ Galerie. C’était bien de parler avec …? pour la tapisserie à faire. Ils travaillent bien et celle que j’ai vue me plait. / Texte Pasolini / M

J’ai enfin terminé deux grandes peintures commencées en Aout 2021. Pourquoi ce mois là n’avait pas été concluant? Rien de terminé? Bizarre. J’ai beaucoup de plaisir à aller travailler. Suis bien à A. Je ne pense pas à la galerie. Je ne pense qu’à ce que je dois faire. Et laisse faire. Je ris en regardant une performance de Martin Creed. Je l’avais oublié. Mais j’aime beaucoup cet artiste. Je retombe sur Rose Willis. Elle est dingue. En parlant de Rose, je n’en dirais pas autant de Rosa Bonheur. Sommes allés voir l’expo en nocturne Jeudi ( nous somme entrés en trichant -par la sortie-tant il y avait de monde. Un coup d’oeil à droite, un à gauche Hop ni vu ni connu nous sommes dans le fromage. )J’aurais pensé qu’il y aurait peu de visiteurs. Hélas. J’ai trouvé ça assez ennuyeux je dois dire, excepté un modèle amusant de foulard, et sa passion pour Buffalo Bill qui donne des peintures assez amusantes. moins virtuoses/ Le dessin e dessin certes… mais… Et puis les lions avec les lions, les vaches avec les vaches. R. a quitté le navire des la deuxième salle pour aller éprouver Munch aux heures de pointe. On a vu un verre chez Mucha après. Le soir je me couche tôt et m’endors vite. Je lis dans les transports, L’amour conjugal » de Moravia ( je n’ai pas vraiment choisi mais c’es un bilingue ) et à la maison un polar sur fond de Pallio Siennois. Je ne sais pas si cela me permettra de m’améliorer( mémoriser des nouveaux mots/ pas simple ) et combattre la pauvreté de l’Italien que je parle.

Hier pas de train pour A. donc j’y suis allée en Velib. 13 kilomètres. C’était étrange et désert. Port de Genevilliers après Levallois Perret. Retour voiture. Ne trouve pas d’essence.

J’aime traverser ces banlieues. Un Algérien assis dans l’entrée d’une cahute prêt à recevoir les sacs à expédier « Là-Bas », les supermarchés dont je ne connais pas les noms ( des produits pas chers et sans doute pas très bons). Travail/ sandwich/

13/11 Maison/ lecture/ café au soleil/ lecture et sieste/ Je voulais aller voir Kokoschka mais il faut réserver et visiblement c’est plein. Plein comme tout le temps, plein comme partout. Je déteste ça. RV avec M. et M

14/11 les Tanneries préparer l’expo de cet été. Déjeuner avec O ( une fois n’est pas coutume moi qui refuse d’avoir la journée coupée ). Puis si je peux j’irai à Argenteuil même pour quelques heures. Je regarde la liste des artistes dans cette galerie.

Mélancolique

Documentaire anglais sur Beckett
Les Fausses conférences/ HD

Pas sortie hier sauf pour deux courses. V et P sont venu manger le poulet rôti. J’ai lu toute la journée. Et j’ai aussi terminé le Maigret en Italien . Maigret à Vichy. Ca m’a fait très plaisir cette lecture en chuchotant pour enregistrer les mots nouveaux. Je vais en lire d’autre car au suspence de l’intrigue s’ajoute celui de la traduction. Je repense à San Rocco dans la nuit et à ces moments déserts soudainement à Venise. Toujours cette tristesse qui flotte un peu. Celle de la vie probablement, du temps qui passe et Flon Flon, Flon, Flon…. Michel Polnareff n’est plus le jeune homme si mince, que sont devenus lui et lui et elle et eux??? Tout tout pour ma chérie…

M’ennuie. C va passer tout à l’heure. Dessiner. OUI . Il faut que je réfléchisse à l’expo aux Tanneries.

Commander le lit .

Pff rien à dire . Rien

Retour en haut