Notes/ excès/divers

Cecil B Demented/ Johnny Waters

J’ai eu beaucoup de plaisir à me rendre chaque jour à l’atelier. Lu un polar série Noire qu’A. m’a passé. On a déjeuné ensemble ( exception déjeuner Lundi dernier ) puis je suis allée au Petit-Palais. Mais je me trompe dans le temps je crois… Bref.. Expo dirons nous, classique, mais toujours plaisant de voir et revoir et aussi de découvrir entr’autre Edgar Brandt que je ne connaissais pas Je n’avais pas réussi à me débarrasser de mon vélib et il est donc resté pendant 3 heures à la galerie qui est somme toute un bon parking du Lundi. Céramique l’après midi( faudrait savoir si c’était céramique ou Petit-Palais !!! ) En général, le soir je suis fatiguée. On papote mais on se couche assez tôt. Mercredi le gars de chez M a livré. Je lui ai dit que j’allais le payer s’il montait les trucs, ce qui va de soi. Bref, je ne le sentais pas comme on dit. Avec mon aide il a trainé la patte … Et m’a tout laissé à l’entrée malgré le généreux pourboire. J’ai pas insisté. Ca me déprime ce genre de chose. Je ne demandais pas la lune, mes ces 4 rouleaux de toile de 3 m sont lourds+ le reste . Ca m’énerve. D. m’a aidée à tout monter ( les châssis entoilés de 200 par 180 qui passent juste etc. ) Travail pour le RV téléphonique de demain et préparer la soirée du 17. Demain aussi RV à France Inter pour enregistrement. M. est venue diner Jeudi et Vendredi c’était la visite des amis du Palais de Tokyo. Hier, passée chez C. en renfort. Il y avait là un garçon américain qui parlait tellement fort qu’à un moment ça m’a rendue grognon. Ca m’échappe ça, qu’on fasse si peu attention aux autres. Pas eu le courage hier matin d’aller chez Maitre Liu (🙄). J’aurais dû. Me reprendre en main. recommencer le sport. Mais pourquoi je n’y arrive pas.

Dimanche-Mubi/

Je viens de regarder Cecil B Demented de Johnny Waters et ça m’a beaucoup amusée. Un peu d’excès ne nuit pas. Beaucoup non plus d’ailleurs . J’ai dû voir Pink Flamingos pendant le Covid, mais je ne me souviens plus. Je regarde.

splatter film is a subgenre of horror films that deliberately focuses on graphic portrayals of gore and graphic violence. These films, usually through the use of special effects, display a fascination with the vulnerability of the human body and the theatricality of its mutilation. The term « splatter cinema » was coined by George A. Romero to describe his film Dawn of the Dead, though Dawn of the Dead is generally considered by critics to have higher aspirations, such as social commentary, than to be simply exploitative for its own sake.

Puis le tragique »Man on the Moon ou L’Homme sur la Lune réalisé par Miloš Forman et sorti en 1999.Kaufman était cet OVNI du monde du spectacle qui avait choisi de lire l’entièreté de The Great Gatsby de F.Scott Fitzgerald, à son public, laissant le public quitter, un à un la salle, lorsque celui-ci a réalisé qu’il avait payé pour entendre un homme lire un livre. » 

Retour en haut